Flash Infos

Histoire de l'administration des douanes


La Direction des Douanes gabonaises voit le jour par décret le 29 octobre 1959 après le référendum de 1958 à la veille des indépendances africaines. Elle est alors séparée de l’Administration Fédérale des Douanes de l’Afrique Équatoriale Française (AEF) créée en 1911.

A cette époque, ses missions et son organisation sont encore embryonnaires.

 

A sa création, la Direction des Douanes gabonaises exerce déjà ses missions traditionnelles ; à  savoir, la liquidation des droits aux frontières, la lutte contre la fraude et la contrebande et l’assistance aux autres administrations. Son champ d’action reste encore limité à quelques localités du pays.

 

Selon les accords avec la France, ancienne puissance coloniale, l’administration des Douanes gabonaises est dirigée par des ressortissants Français.

 

  1.       Les services centraux

 

L’administration des douanes était alors composée de:

  •   un Directeur,
  •   un conseiller chargé des questions générales,
  •   un conseiller en charge des prix,
  •   un responsable des poids et mesures,
  •   une secrétaire de direction,
  •   un dactylographe,
  •   un planton;
  •   un jardinier.

  

Ils étaient composés de :

  •  Un Bureau Central  au Port Môle de Libreville (Province de l’Estuaire), qui contrôlait également l’antenne de l’Office des Postes et télécommunication (OPT), l’aéroport et un petit détachement de brigade à Owendo pour l’exportation du bois ;
  •  Un Bureau Central à Port-Gentil (Province de l’Ogooué Maritime) ;
  •  Des Bureaux secondaires aux frontières gabonaises : Méyokié au Nord, Doussala et Mayumba au Sud, et Moanda à l’Est.

 

  1.       Les effectifs

 

La direction des douanes comptait peu d’inspecteurs, faute de formation. Elle était composée en majorité de contrôleurs, d’agents de constatation, de brigadiers et autres commis. Les formations étaient principalement réservées aux agents de surveillance, et le recrutement s’opérait parmi les anciens militaires.

 

A l’aube des indépendances, le jeune Etat Gabonais décidait d’envoyer des étudiants, déjà diplômés en France, pour y suivre des formations spécifiques et en faire des cadres de l’administration douanière.

 

  1.       La formation

 

L’administration des douanes dispensait deux types de formations :

 

  •  Un stage technique d’un mois  pour le passage en grade d’agents d’exécution;

 

  •  Un stage d’inspecteurs de deux ans à l’Ecole Nationale des Douanes de Neuilly (France), complété par des stages pratiques dans les Bureaux de Douane du Gabon.

 

 

Le 24 décembre 1967, Monsieur Pierre Leroux quitte définitivement le Gabon, laissant vacant le poste de Directeur jusqu’en décembre 1968. L’intérim est alors assuré par son conseiller M. NAMBRIDE.

En 1968 Monsieur Mamadou DIOP, qui avait été appelé à la Direction en lieu et place de Michel ANCHOUEY affecté à l’Union Douanière et Economique de l’Afrique Centrale (UDEAC), fut nommé Directeur Adjoint.

 

Cette année là, Albert Bernard BONGO, nouveau Président de la République gabonaise, prône le concept de « Rénovation ». Mamadou DIOP saisi cette occasion pour lui adresser une correspondance afin de lui faire part des dysfonctionnements de son administration. Il y propose de restructurer cette direction, première pourvoyeuse de recettes du pays à cette époque.

 

Le Président de la République donne alors instruction au Ministre des finances, Augustin BOUMA, d’établir un projet de décret visant à organiser la Direction des Douanes.

En 1970, Monsieur DIOP est titularisé au poste de Directeur des douanes par le Président de la République. Monsieur RIVOILE, quant à lui, est nommé Conseiller du Président de la République et du Directeur des Douanes.

 

En 1975, le décret N°00039/PR/MINECOFIN/DGDDI du 17 janvier 1975 portant attributions et organisation de la Direction Générale des Douanes fut adopté, consacrant de ce fait la première réforme des douanes gabonaises.

 

Ce décret, plusieurs fois aménagé par touches successives en Conseil des Ministres,  est resté en vigueur jusqu’à 2006, date d’adoption du décret N°000152/PR/MEFBP du 03 février 2006 portant attributions et organisation de la Direction Générale des Douanes et  Droits Indirects.

 

 

1959-1962      DAVID

1962-1968      Pierre LEROUX

1968- 1970     Jean RIVOILE