Flash Infos

SCANNER

Logo

L’Administration des Douanes gabonaises, à l’instar des grands ports commerciaux du monde et de la plupart des principaux ports africains, s’est dotée de deux (2) scanners mobiles installés dans les ports d’Owendo et de Port-Gentil.


Les outils fournis par la société d’inspection leader suisse Cotecna, spécialisée dans la fourniture, le financement, le fonctionnement et l’entretien de scanners portuaires à travers le monde, permettront désormais à la Douane gabonaise de s’engager résolument sur la voie de la modernisation de ses procédures, et de s’arrimer aux nouveaux standards internationaux.

En outre, afin de concilier les impératifs de facilitation et de sécurisation, la société Cotecna associe aux scanners un Logiciel rigoureux de Gestion des Risques de fraude dénommé SIAR.

I. INTERET DE L’UTILISATION DES SCANNERS

Pour l’économie du Gabon :

Facilitation du commerce ;

Meilleur contrôle, effet dissuasif ;

Rapidité des opérations : décongestion et fluidification du trafic ;

Technologie non intrusive : réduction des inspections physiques, pas d’ouverture inutile des conteneurs.

Pour les Douanes Gabonaises :


Facilitation du travail tout en améliorant l’efficacité du contrôle ;

Rapidité accrue du contrôle et gain de temps ;

Inspection non-intrusive ;

Accès à des zones d’inspection inaccessibles à l’inspection physique ;

Affectation des agents à d’autres tâches, en particulier sur les chargements à risques ;

Optimisation des recettes ;

Stockage et gestion des données du scannage.


Pour la sécurité :

Détection des chargements de marchandises dangereuses ou prohibées (armes, munitions, explosifs, drogues etc.), souvent dissimilées dans des caches aménagées d’accès (conteneurs à double fond, pneus etc.…) ;

Lutte contre tout autre trafic susceptible de nuire aux intérêts du pays.


Pour les importateurs :

Vu au départ comme un obstacle supplémentaire dans les procédures de dédouanement, le scanner apparait désormais aux importateurs comme un outil de facilitation, du fait de :

L’accélération du temps de dédouanement en évitant l’inspection physique ;

La réduction des frais de manutention pour le dépotage ;

L’élimination de la détérioration des emballages et les risques de pertes et de vols ;

Le dédouanement plus rapide des containers ;

La réduction du temps d’escale des navires ;

L’amélioration de la compétitivité du port ;


II. LE CHOIX DES SCANNERS :


Choix général
Le choix la République Gabonaise s’est porté sur l’installation de Scanners mobiles, dont la particularité est de :



Permettre plus facilement les déplacements en cas de modification du plan ou de l’aménagement du port ou encore du circuit des conteneurs ;


Permettre d’éviter les travaux de génie civil sur site et de montage préalablement à sa mise en service.

En outre, ce type d’outil mobile est beaucoup plus souple d’utilisation qu’un scanner fixe.


Choix technologique :rayons X car comportant des risques radiologiques faibles.

Puissance de Pénétration des matériaux : 4 MeV et de 270 mm.



Capacité de scanning : 20 conteneurs par heure, soit 320 conteneurs sur une journée de 2x8 heures.


III. RESSOURCES HUMAINES ET FORMATION

Le projet prévoit les créations des emplois qualifiés suivants :


Personnel administratif (secrétariat, comptabilité)
Chaque site scanner sera sous la responsabilité d’un responsable scanner :

Conduite des scanners
Maintenance
Surveillance
Circulation sur le site


Un responsable SIAR sera basé à Libreville

En tout il est prévu la création de 45 emplois.